Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2022

Vacances artistiques 2022 avec Les Conteurs du Terroir

Du 17 Août au 31 Août 2022 Les Conteurs du Terroir ont organisé la première édition de Vacances Artistiques

   IMG_20220825_110253.jpg

 

18/10/2021

Normandie pour la Paix

https://www.facebook.com/100006630828458/videos/239065856...

13/08/2021

Les Conteurs du Terroir et le CAP : Joseph BAMOGO formateur dans le projet "Conte Vert" initié par le Collectif des Artistes Paroliers sur financement AFRICALIA

PROJET « CONTE VERT »

            Le Burkina Faso, pays sahélien de l’Afrique de l’ouest, est confronté à plusieurs défis. Défi sanitaire de la Covid’19, défi sécuritaire, bouleversements sociopolitiques, défi environnemental… De tous les défis le problème environnemental figure parmi les plus vieux et grands défis à résoudre.

Le Collectif des Artistes Paroliers (CAP) a initié le projet « Conte vert » pour apporter leur contribution à la résolution du problème environnemental, à travers le conte et en direction de la jeune génération afin de perpétuer cette lutte. Le projet « Conte vert » a reçu l’appui technique et financier de AFRICALIA. Le présent projet est réalisé sur deux régions du Burkina Faso : la région des Hauts-Bassins et la région du Nord. Il faut noter que la région du Nord fait partie des régions dont l’environnement est le plus menacé.

C'est dans le cadre ce projet « Conte vert », que Joseph BAMOGO a été approché par le Collectif des Artistes Paroliers (CAP) pour apporter son appui à la réalisation du projet à travers les activités de sélection (casting) des participants et de formation. Il a été amené à travailler du 28 juin au 08 juillet 2021 à Ouahigouya, chef lieu de la région du Nord. Le siège de l’Association pour la Relance Culturelle et Artistique Nationale (ARCAN) a servi d’espace de travail durant la période de casting et de formation.

Il s'est agi pour Joseph BAMOGO de travailler sur les modules suivants :

1) techniques de collectage;

2) Techniques de traduction;

3) Techniques de transcription.

Pour réussir la mission, il a fallu  d’abord aborder le conte ; sa définition, sa structure et le schéma narratif, ses différents personnages et le schéma actantiel, les différentes fonctions du conte, les types de contes, comment introduire et finir un conte, les autres formes de récits, …

La première journée à consister à sélectionner les candidats à la formation. Cette sélection a retenu dix participants comme l’ont demandé les responsables du projet. Cinq filles et cinq garçons, tous élèves et étudiants ont été retenus. S’en est suivie la cérémonie de lancement des activités, cérémonie présidée par Monsieur le Directeur Provincial de la Culture, des Arts et du Tourisme, Monsieur Valentin LILI.

Les activités de formation se sont bien déroulées. En cela il faut saluer la volonté d’apprendre des jeunes, leur engagement et leur disponibilité. Il faut noter que la coordination des activités a grandement contribué à leur réussite.

La coordination locale assurée par ARCAN du Directeur Germain OUEDRAOGO a mis à la disposition du projet et du formateur un espace de travail adéquat et une équipe dynamique qui a permis de travailler dans des bonnes conditions. Cette équipe est composée de Monsieur Idrissa Diallo et de Madame Irène OUEDRAOGO. Merci à ARCAN et à toute son équipe.

IMG_20210813_095212[1].jpg

IMG-20210708-WA0029.jpgIMG-20210708-WA0022.jpg

 

 

 

 

Par ces temps qui courent, où tout est priorité dans ce pays, il faut saluer cette initiative. On dit que chez " qu'on se targue de meilleur danseur parce qu'on a les pieds par terre". On pense que tout est prioritaire parce que cet environnement existe et nous permet de vivre.

Infiniment merci au Collectif des Artistes Paroliers et à AFRICALIA.

05/04/2019

Normandie pour la Paix

Un projet qui s’inscrit dans le cadre du Forum Mondial Normandie pour la paix. 

C'est un projet initié par le CITIM une association française basée à Caen, une association d'éducation à la citoyenneté internationale. Partenaire de longue date de "Les Conteurs du Terroir". Ce projet rentre dans le cadre de la commémoration du 75e anniversaire du débarquement de Normandie.

Sa réalisation est rendue possible grâce à la collaboration du Conseil jeunesse provincial (Cjp) au Manitoba et Les Conteurs du Terroir de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso.

C'est un projet où l'écriture apporte sa pierre à la construction de la paix dans le monde. Écrire pour dire non à la violence sous toutes ses formes. Coucher et accoucher des mots pour dire OUI à la Paix. Ces ateliers se dérouleront sur trois continents (Amérique, Europe, Afrique) dans trois pays, et trois villes seront représentatives de ces trois continents.

Bobo-Dioulasso a fait son atelier. Paix et Liberté ont fait bon ménage. Nous disons merci à tous ceux qui ont voulu nous (le CITIM de Caen, le CJP du Manitoba et Les Conteurs du Terroir) accompagner dans cette quête de la Paix. Que le bruit de leurs plumes sur le papier résonne plus que le bruit des armes destructrices.

Merci au Centre Siraba qui a bien voulu nous accueillir dans ces locaux.

IMG_20190329_173950.jpg

IMG_20190328_170720.jpg IMG_20190328_170306.jpg

IMG_20190327_172535.jpg

IMG_20190329_173921.jpg

IMG_20190328_170649.jpg

 


IMG_20190327_172526.jpgIMG_20190327_172705.jpg

 L'atelier d'écriture  c'est aussi la découverte  du pays d'accueil.

 

IMG_20190329_120216.jpg

 

IMG_20190329_124644.jpg

IMG_20190329_120444.jpg

 

IMG_20190329_124851.jpg

IMG_20190329_113322.jpg

IMG_20190331_064717.jpg

 

07/09/2016

MEMOIRES

 Mémoires

Texte et Mise en scène : Joseph BAMOGO

Distribution : Harouna TRAORE, Séméta ZIE, Adama TRAORE, Joseph BAMOGO

Ce samedi 5 mars 2016 à l'Institut Français de Bobo-Dioulasso, Les Conteurs du Terroir faisaient une nouvelle apparition avec la nouvelle création qu'ils ont concoctée : Mémoires.

C'est un projet dont le texte a été écrit depuis 2011. Il tirait déjà la sonnette d’alarme, prévoyant les évènements des 30 et 31 octobre 2014 au Burkina Faso.

Mémoires revisite l'histoire africaine à travers ses héros. Le texte fait écho des idées de nos grandes figures combattues par leurs contemporains, mais dont les visions auraient permis un réel développement du continent africain et nous éviter les drames que nous vivons. l'Afrique a un passé riche et éducatif. il nous reste à l'exploiter.

C'est le fruit d'une minutieuse recherche documentaire.

Il reprenait une des nombreuses phrases et idées de Thomas Sankara qui a dit « si les dirigeants ne veulent pas être chassés, balayés par leurs peuples, ils doivent s’identifier à eux et respecter les intérêts de leurs peuples » ?

Le public venu en très grand nombre 

DSC_0545.JPG

 

 

 

 

s'attendait à voir un spectacle de conte dans la pure forme traditionnelle. Quelle n'a pas été leur surprise quand ils ont entendu la voix tonitruante, puissante et masculine du griot 

DSC_0550.JPG

 

 

 

 

qui annonçait le début du spectacle.

Mémoires est un spectacle à quatre comédiens, conteurs et griot. Ces mémoires nous sont toujours rappelées, et par le griot, et par la vieille femme 

DSC_0572.JPG

 

 

 

 

 

     

             qui ont traversé le temps et qui n'ont rien oublié. Le griot et la vieille femme, assis en fond de scène suivent toute l'histoire de l'humanité et du spectacle. C'est pourquoi, chaque fois que les deux conteurs positionnés en avant scène feignent d'oublier une partie de l'histoire, ils (le griots et la vieille fileuse de coton) se font le devoir de la leur rappeler.

DSC_0588.JPG

Mémoires est une création où le conte, la narration, le théâtre, le griotisme ont « cassé » leurs coquilles pour s’emboîter et s’imbriquer. Le griot est au service du conteur. Tous deux accompagnent le comédien pour exprimer le rappel de l’Histoire et traduire l’espoir d’un soleil nouveau : « Quelle que soit la longueur de la nuit, le jour finit par se lever. »

Le griot, la conteuse, les conteurs, tous participent à la fête de mariage de la "délicieuse" Nandi avec Senzangakona. Vous retrouvez ici l'ambiance des fêtes africaines avec chants et danses.                     DSC_0662.JPG                 

     

 

 

Les jeux des comédiens évoqueront les espaces et les temps.

 Plusieurs personnages traversent la pièce. Les personnages sont portés par les quatre hommes sur la scène. On passe subtilement d'une scène à une autre, d'un personnage à un autre, sans violence, en douceur.

DSC_0705.JPG

 

 

 

 

 

« Mémoire »,  c’est la narration d’une vie. Un récit de vie. Celui d’une figure légendaire de l’histoire africaine : Tchaka. Sa vie révèle l’humain comme l’écrivait la romancière Mariama BÂ dans « Une si longue lettre » : « l’Homme est un, grandeur et animalité confondues ».

DSC_0771.JPG

 

 

 


Mémoires est une création qui vient titiller nos consciences, nous rappeler que seule l'unité pour nous sortir de notre torpeur collective afin d'avancer résolument vers un développement réel. Un développement basé sur nos valeurs intrinsèques. C'est à quoi Patrice Lumumba noua appelait:  « Plus nous serons unis, mieux nous résisterons à l’oppression, à la corruption, et aux manœuvre de division auxquelles se livrent les spécialistes du diviser pour régner. » 

Mais les égoïsmes et les intérêts personnels et individuels ont chaque fois freiné les élans des « révolutionnaires » africains dans leurs quêtes de changement et d’évolution. Freinant ainsi le développement collectif au profit d'un enrichissement personnel.

 DSC_0833.JPG

 

 

 

« Si nous nous couchons, nous sommes morts » comme le dit si bien la célèbre phrase de l'illustre Joseph KI-ZERBO: "N'an laara, an saara "