Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2016

MEMOIRES

                       Mémoires

 

Mise en scène : Joseph BAMOGO

 

Avec :

 

                                             Harouna TRAORE : conteur et comédien

 

TRAORE Harouna c’est son nom, mais les jeunes me reconnaîtront sous l’appellation de Tonton Conteur, il a traîné sa bosse pendant 13 ans sur les planches au théâtre avant de glisser doucement dans l’art du conte.

Tout à coup boumm, les yeux s’écarquillent, les oreilles se tendent,

Kabakoyé.....yéééééé … Le voilà ! C’est... Tonton conteur.
Si vous avez la chance vous le croiserez très vieux, autrement vous le verrez jeune, dommage…car je traverse le temps et je suis élégant avec ma barbe blanche

Depuis 2005 : conteur, comédien

1991 : les premiers pas de comédien

Plusieurs spectacles de contes dans les quartiers de Bobo-Dioulasso, au Centre Culturel Français Henri Matisse de Bobo et de Ouagadougou.

Plusieurs spectacles de contes dans des festivals de conte au Burkina et au Niger.

 

                                              Séméta ZIE : comédienne et actrice de cinéma.

 

Depuis 1995 Séméta ZIE traîne sa bosse dans le milieu du théâtre, mais aussi dans le cinéma depuis 2010. 

Elle s’est formée à travers des stages de formation avec de grands noms tels Jack Resch en mise en scène en 2010. Pour le jeu d’acteur, Mahamoudou Tapsoba, le Français Baptiste Jamonneau et l´Italien Luga G.M. Fusi ont été ses formateurs.

Papa Kouyaté  et Joseph B. Tapsoba font partie de ses maîtres en maquillage et décor.

1995-2010- Pratique théâtrale avec la Compagnie TRACE THEATRE de Bobo-Dioulasso.

Elle a participé à plusieurs créations théâtrales : FAUX DEPART de Jack Resch, JE T´APELLE DE PARIS, DOUROUDIMI et LA DERIVE DE TARAMBERE et « la trilogie de Boulaye » de Moussa Sanou.

Actrice et costumière dans les films : "Halte tsé-tsé" de André BOUGOUMA, "A l'ombre de la passion" de Noél BAMBAMRA, « la loi de Moïse » de Drissa Touré,  « la Promesse de Dramane » d’Abdoul Karim Koné à Bobo-Dioulasso B.F.

 

 Adama TRAORE : griot, conteur, musicien

 

Adama TRAORE est griot de naissance. Tout jeune, il a suivi les parents dans les cérémonies traditionnelles de baptêmes, de mariages, et de décès.

Il est très tôt initié à la pratique du conte. A la radio, à la télévision il distille ses contes aux auditeurs et téléspectateurs, accompagné de son éternel N’Goni.

Virtuose du N’goni et du chant, il a à son actif plusieurs sigles.

                         

Joseph BAMOGO : conteur et comédien

 

Il intègre la troupe théâtrale civile de son professeur de français depuis qu’il est au lycée. Depuis le lycée il est sur les planches. D’abord dans la troupe Horonya. Ensuite Trace Théâtre. Et maintenant avec Les Conteurs du Terroir. Mais aussi avec tous ceux qui ont besoin de ses services.

Animateur  de l’émission de  conte à la télévision RTB2/Hauts-Bassins.

Comédien et metteur en scène dans plusieurs créations théâtrales : La nuit des anges de Florent Couao-Zotti, « l’Ours et les fleurs  du mal » de Charles BAUDELAIRE.

Les Mouches de Jean-Paul Sartre mise en scène de Hassane Kouyaté.

Il participe à de nombreux festivals de conte et de théâtre.

Les Conteurs du Terroir

 

Notre monde est devenu un village planétaire. L’individu, dans ce village, se trouve confronté à la globalisation de l’économie et de la culture qui ont pour conséquence le choc des cultures. Ainsi, naîtra- t-il demain une culture mondiale.

            Comment appréhender et se faire siens ces différents changements ? Comment faire pour ne pas seulement être observateur et consommateur de cette globalisation, mais être aussi un acteur et un actionnaire de cette société en création ?

            La culture, notamment les arts de la parole (conte, théâtre…) peuvent permettre d’appréhender ces changements et de dégager ainsi des pistes de réflexion permettant d’affronter les nouvelles réalités avec plus de clairvoyance.

            Les Conteurs du terroir est une structure qui a toujours évolué dans le conte et le théâtre est maintenant inscrite dans l’accompagnement et à la solidarité internationale.

Le retour aux sources est notre source d’inspiration.

La création

« Mémoire »,  c’est la narration d’une vie. Un récit de vie. Celui d’une figure légendaire de l’histoire africaine.

Sa vie révèle l’humain comme l’écrivait la romancière Mariama BÂ dans « Une si longue lettre » : « l’Homme est un, grandeur et animalité confondues ». Est-ce pour autan qu’il faut jeter le bébé avec l’eau du bain ?

Les égoïsmes et les intérêts personnels et individuels ont chaque fois freiné les élans des « révolutionnaires » africains dans leurs quêtes de changement et d’évolution.

Lumumba : « Plus nous serons unis, mieux nous résisterons à l’oppression, à la corruption, et aux manœuvre de division auxquelles se livrent les spécialistes du diviser pour régner. »

Inspirée de « La mort de Chaka » de Seydou Badian, Mémoires est une création où le conte, la narration, le théâtre, le griotisme ont « cassé » leurs coquilles pour s’emboîter et s’imbriquer. Le griot est au service du conteur. Tous deux accompagnent le comédien pour exprimer le rappel de l’Histoire et traduire l’espoir d’un nouveau soleil : « Quel que soit la longueur de la nuit, le jour finit par se lever. »

Les jeux des comédiens évoqueront les espaces et les temps. La lumière est créée pour accompagner les différents acteurs dans l’évocation ces différents temps et espaces.

Ce projet dont le texte est écrit depuis 2011 tirait la sonnette d’alarme, prévoyant les évènements des 30 et 31 octobre 2014 au Faso.

 

Durée : 1h

Décor : 4 cubes et

Les commentaires sont fermés.